Un cadavre de classe
  • Éditeur québécois

Un professeur de maths détesté par tout le personnel et par tous ses élèves est mystérieusement assassiné… dès le premier chapitre.

L’inspecteur et son adjointe enquêtent, mais trop d’indices, c’est parfois comme pas assez.

Un cadavre de classe, un roman policier complètement débridé, totalement fou, qui multiplie avec bonheur de nombreux clins d’oeil au lecteur.

Une lecture réjouissante. « Du vrai bonbon », a écrit Martin Francoeur du Nouvelliste.

Compléments